actualité de l'union sportive de saint-quentin-sur-le-homme
Résumé du match de la Première
le 27/04/2008
   
La der pour Ramelow
Dimanche 27 Avril, Championnat de 2e division, par A. Bellier.

Article 1 : Il est précisé par l'auteur que cet article est rédigé de façon tout à fait objective.


L'équipe première de St Martin des Champs reçoit celle de St Quentin pour un derby alléchant. Rappelons qu'au match aller l'équipe de St Quentin s'est imposée 2 buts à 1 après avoir été longuement menée 1 à 0.

Avant le match, les objectifs ne sont pas les mêmes, notre équipe en tête du championnat joue pour entamer le 2e pied en première division. Pour les joueurs de St Martin, l'enjeu est à la fois de se rattraper du match aller, mais aussi de nous faire douter dans notre objectif de montée. Le combat s'annonce engager !

Au coup d'envoi, les verts prennent les choses en main et essaient de développer du jeu au milieu de terrain. Cela est très vite payant, après seulement 3 à 4 minutes de jeu, sur un coup franc venant de la gauche, après une première déviation de la tête, M. Bellier, et oui, M. Bellier transmet le ballon à Guillaume. Sans se poser de questions, notre renard des surfaces allume le gardien à 3 mètres du but, d'une belle reprise de volée. On aurait cru voir l'ombre de Trézegoal planée sur le terrain !

Par la suite, le jeu s'équilibre au milieu de terrain, on assiste malgrès tout à quelques allertes, des 2 côtés. Pour l'équipe de St Martin, la vitesse de Steven semble pouvoir créer le danger. Quant aux verts, notre meneur de poche (Lionel M.) s'essaie à une reprise de volée à l'entrée de la surface adverse, sans réussite. Peut être un manque de conviction, ou alors aurait-il oublier sa nouvelle frappe de balle ? La question reste posée !

Au ¼ d'heure de jeu, un dégagement du gardien est renvoyé de la tête, une nouvelle fois par M. Bellier, vers Benoit T. qui réalise l'exploit de surprendre et de se faufiler entre 2 défenseurs puis de tromper le gardien d'un plat du pied sécurité. 15e minutes de jeu, 2 à 0 pour des visiteurs très réalistes.

Je note que notre numéro 7, en est déjà à 2 passes décisives de la tête ! Quel talent ! Pour toutes contestations, se référer à l'article 1.

La suite de la première mi-temps est engagée, dans celle-ci, je noterai simplement la sortie d'Arnaud, et le capitannat de Florian.

Coup d'envoi de la 2e mi-temps, après 5 minutes de jeu, je note malheureusement la sortie du joueur décisif en cette première mi-temps, la faute aux enfants chinois qui ne maîtrise pas encore totalement toutes les compétences nécessaires à la cordonnerie. C'est décidé, je boycote les JO !

À l'image de la fin de la première période, le jeu est engagé, sans grosse occasion. Les joueurs de St Quentin semblent gérer leur avance, alors que St Martin s'essaie, mais butte sur une défense intraitable, notamment dans le jeu aérien, grâce aux 4 fantastiques que sont Guillaume, David, Yohan, et Kévin.

À 20 minutes de la fin, le jeu se débride un peu, notamment par des incursions côté gauche. Yohan régale par ses crochets, et ses arabesques. Tandis que Julien pour son dernier match de la saison (transfert vers Napoli oblige) enchaîne les accélérations et les tacles appuyés. Le carton rouge étant même envisagé à 10 minutes de la fin du match. Quelques faits marquants : Baptiste réalise le drop parfait, Arnaud touche le montant gauche, et je pense même que si les poteaux avaient été carré, il aurait marqué. Quand à Valentin, on restera sur le : " fais chier j'ai pas de ballon ", on aurait cru entendre Julien à la grande époque.

Le combat est âpre au milieu de terrain, Benoit, Flo et Erwann sont de toutes les batailles. Ce dernier se tord la cheville dans les dernières minutes, et doit malheureusement sortir du terrain.

La défense St Quentinaise tient bon, on se dirige sereinement vers une victoire des visiteurs, quand sur une perte de balle anodine dans les arrêts de jeu, l'attaquant adverse est lancé dans le trou pour réduire le score. Heureusement, la réaction des joueurs de St Martin est trop tardive, St Quentin s'impose est reste seul en tête avec 6 points d'avance sur ses poursuivants directs.

En tant qu'homme du match, je dédie cette victoire à Erwann que toute l'équipe souhaite revoir rapidement sur le terrain, ainsi qu'à notre Ramolow, qui n'aura pas démérité en cette fin de saison, faisant taire toutes les critiques et retrouvant même l'admiration de son paternel. Les 6e et 7e orteils sont en 1ère division, je repète, les 6e et 7e orteils sont en 1ère division.